Père Scorpion

Père Scorpion

50 P

2200 €



Père Scorpion

Il est un monde qui se transforme. Les végétaux, les animaux sont transfigurés au cours d'une évolution lente et inexorable. L'homme fuit sa faiblesse au prix du danger d'un dérapage bioéthique dans sa pensée humaniste. De réparé, il se veut augmenté, tandis que les autres êtres vivants dépérissent de par sa faute.

Les maïs qui donnent les rieurs pop-corn de nos instants de détente sont génétiquement modifiés. La mort en substance germe de leurs fleurs empoisonnées. Les oiseaux et insectes fantasmagoriques sont ceux que nous devrons inventer au lieu de les contempler. Anthropomorphisés, ils portent le sceau de leurs assassins dans cet environnement chaotique.

L'ADN est le fil de ce que nous étions, de ce que nous sommes et de ce que nous pouvons devenir. Gare à sa manipulation. Guérir est un bienfait mais la tentation de l'eugénisme guette sournoisement notre humanité insatiable de pouvoir. Il nous faut vivre en homme épris de liberté absolu mais non en tyran sur le tout et, en définitif sur nous-même.

Dans cette espace chaotique, un couple est au centre : un père et son enfant. De l'aspect qui nous est familier, il n'en reste rien si ce n'est l'étreinte. Le mouvement de ce bras, sorte de queue de scorpion a survécu à cette drôle d'évolution. Comme l'animal piqueur, il survit au cataclysme. Au-delà de ça, il s'enroule autour de l'enfant avec la tendresse paternelle. Ce geste peut nous faire espérer que les Hommes fait de technologie comme de chair gardent un cœur et une âme pour aimer. Cela est-il suffisant ? Le temps presse et la terre s'affaisse. L'espoir réside dans cet amour : celui à l'égard de notre descendance. Que ce vital sentiment nous ouvre les yeux pour lui préserver un monde d'harmonie, un monde où tout être vivant a droit de cité.

M. Audigane